Pas de corde raide dans le supérieur

Les Cordées au pôle universitaire de Cergy. Photo : Jérôme Kimbrough

A l’occasion de la journée nationale des Cordées de la réussite le 20 janvier 2016, les têtes de cordées du Val d’Oise, dont l’ECE Paris, se sont associées pour organiser une conférence sur l’enseignement supérieur réunissant tous leurs élèves du département. Université ou école, prépa intégrée ou CPGE, que choisir ? Les lycéens ont pu découvrir la multitude de possibilités que le système d’éducation supérieur français pouvait leur proposer et comprendre les enjeux de leur choix. « À l’université, on n’est plus qu’un numéro », « Une fois qu’on a choisi de faire une prépa, on ne peut plus faire de fac » : autant de clichés qui ont été balayés. Les ateliers proposés sur une formation spécifique permettaient d’enrichir les connaissances des métiers dans les domaines liés aux différents centres d’intérêt. Journée couronnée de succès, donc, en particulier pour les jeunes des lycées Jean Jaurès et Julie-Victoire Daubié d’Argenteuil que nous avons accompagnés au pôle universitaire de Cergy.

Jérôme Kimbrough, tuteur PQPM ECE

Come back

Toutes nos félicitations à Basma, Clarisse, Doyann, Inès, Laura, Mohamed, Raphaël, Safia et Stefan du lycée Julie-Victoire Daubié à Argenteuil, ainsi qu’à Elisa, Eva, Jérémie,  Linda, Marie-Mer, Nelya et Steeve de Romain Rolland à Goussainville, qui ont décroché leur Bac ! Quant aux élèves de troisième de Robespierre à Goussainville, c’est la fin des années collège mais pas celle de leur participation au programme PQPM. Si les sorties culturelles « enrichissantes et amusantes » et l’accueil des tuteurs les ont « vraiment touchés », on attend de notre côté le come-back de leur fraîcheur enthousiaste…

L'équipe PQPM ECE

Tuteurs engagés

Nouveau regard sur le programme PQPM* (du dispositif plus large des Cordées de la réussite), qui prépare des lycéens et même des collégiens des quartiers d’éducation prioritaire au potentiel avéré, à se lancer dans des études longues. Pour cela des élèves des grandes écoles se portent volontaires pour devenir leurs tuteurs, comme les futurs ingénieurs de l’ECE.

« Cette année, la relève affiche un engagement plus prononcé » note Catherine Leydier, responsable du programme PQPM ECE à propos de la nouvelle vague de tuteurs. Et de préciser : « [ils] savent qu’ils sont une référence pour les élèves qu’ils encadrent. En endossant quelque part un rôle de formateur et assurant un suivi à long terme. Cette mission les responsabilise et les met au contact la diversité. Les compétences qu’ils vont développer sont par ailleurs très prisées par les entreprises. C’est un atout dont ils prennent conscience au fur et à mesure de leur investissement.»
En matière d’apprentissage, il semble que le fameux « engagez-vous, rengagez-vous, qu’ils disaient » soit loin d’être une vaine gauloiserie…

*PQPM : Une grande école : pourquoi pas moi ?

L'équipe PQPM

L’ascenseur des Hussards noirs

Crédit photo : Les Hussards noirs

Renvoyer l’ascenseur social en compagnie des Hussards noirs,  tel était l’objectif de l’ECE en signant un partenariat avec l’association d’élèves de Sciences Po qui encadre des jeunes en terminale de deux lycées d’Aubervilliers. En un transfert judicieux de compétences, les tuteurs de l’ECE, Arthur, Alexandre, Florianne, Thibaut, animent des ateliers scientifiques, comme celui de la fabrication d’un robot avec des Legos qui joue au morpion contre un humain (voir articles du mensuel L’Auber de février 2014, et du Parisien le 4 février 2014). Quant aux Hussards noirs, ils déploient leurs savoir-faire et savoir-être en sciences humaines et pointent les filières et orientations possibles. Inès, tutorée par les élève-ingénieurs de  PQPM ECE, a pu découvrir Sciences Po, « une école prestigieuse dans un cadre historique et qui semblait inaccessible ». Imène est désormais bien informée sur ses conditions d’entrée, et a pris au passage « de bons conseils pour bien réussir le bac de français, et le bac tout court, décrocher un TPE ». Raphaël, qui vise l’école depuis un moment, compte l’étudier de plus près encore grâce à ce partenariat qui monte…

L'équipe PQPM

PQPM a son Bac

Même si la liste n’est pas complète, nous sommes déjà très fiers de féliciter Adeline, Fiona, Karine, Elka de Julie-Victoire Daubié à Argenteuil, Ceif, Merve, Mohamed, Zofshan de Romain Rolland à Goussainville, qui ont décroché leur Bac ! Il ne leur reste plus qu’à transformer l’essai mis en œuvre par PQPM ECE pour intégrer avec brio l’enseignement supérieur. Encore une fois : bravo !

L'équipe PQPM

PQPM ECE : l’âge de raison

Crédit photo : ECE

On entre dans une phase de maturité. Le choix des élèves par les établissements partenaires bénéficie d’un vrai retour d’expérience et se révèle plus fin. Il en va de même pour les tuteurs de notre établissement et l’équipe encadrante en général qui mutualisent désormais un savoir-faire conséquent. Le fait aussi d’avoir intégré des élèves de troisième dans le programme porte ses fruits : lorsqu’ils y reviennent lycéens, c’est avec aisance et ouverture d’esprit aiguisée. Enfin, il y a une vraie transmission familiale de valeurs : il n’est pas rare d’accueillir les petits frères et les petites soeurs des uns et des autres !

Pourquoi pas nous ?

 

Crédit photo : DR

Jeudi 8 novembre 2012, l’équipe de nouveaux tuteurs est rassemblée pour l’apprentissage et l’écriture du blog PQPM.

Sous les conseils de Véronique Bernez, nous, Manon, Emma, Liliane, Natacha, Martin, Raphael, Nicolas, Mélanie et Santa, tous groupes et niveaux confondus, nous sommes réunis, afin de pouvoir prendre en main le blog de PQPM. Animés par notre envie commune d’encadrer et de transmettre notre savoir et nos passions culturelles, nous avons acquis les bases de l’écriture journalistique et les normes de publication sur internet. On a vu les difficultés de ce média chaud qu’est internet et celles propres au métier de journaliste que ce soit par l’usage de l’image ou la méthodologie rédactionnelle. Apprenant à vous connaître, vous, lecteurs, nous espérons être à la hauteur de vos envies et de vos intérêts. Venez nous visiter régulièrement !

La cloche a sonné !

Petit goûter de rentrée à l’ECE. Crédit photo : Santa Pallier.

C’est aussi la rentrée pour PQPM et les tuteurs de l’ECE retroussent leurs manches.

Cette année encore, nous recevons les jeunes du collège Maximilien de Robespierre et des lycées Julie-Victoire Daubié et Romain Rolland pour divers ateliers, salons d’orientation, sans oublier les sorties culturelles. Les premiers à se lancer ? Les élèves de terminale du lycée d’Argenteuil, mercredi 26 septembre. Au mois de janvier les élèves de seconde nous rejoindront. Comme les années précédentes, notre partenariat avec la Comédie Française ravira les plus littéraires, tandis que, c’est la nouveauté, les scientifiques en herbe pourront profiter de sorties et de visites d’entreprises adaptées aux spécificités de leur section, afin de les aider à affiner leur orientation post bac et leur projet professionnel. Notre premier hôte, le mercredi 17 octobre, sera l’entreprise Steria. TF1 nous ouvrira aussi ses portes un peu plus tard. Bien entendu, nous ne manquerons pas le Salon européen de l’éducation le 24 novembre et celui des Admissions post bac le 12 janvier.

Toute l’équipe de PQPM de l’ECE vous souhaite une excellente année scolaire !

 

Elles ont eu leur Bac !

Toutes nos félicitations à Gamzé-Azra, Antoinette, Sandrine, Margaux et Cynthia, en terminale L et ES du lycée Romain Rolland de Goussainville qui ont décroché le Bac ! Nous leur souhaitons bonne chance dans la poursuite de leurs études.

L'équipe PQPM

Vacances : PQPM reprend en septembre

 

Vive les vacances !

L’année scolaire est terminée et PQPM reprendra en septembre avec les élèves de première et terminale en attendant l’arrivée des seconde en janvier 2013. Même sans soleil, bonnes vacances !

Photo libre de droit trouvée sur photo libre.

 

 

 

http://www.photo-libre.fr

L'équipe PQPM

Vraie politique publique

Crédit photo : DR

Chargée d’ouverture sociale à l’ECE, Catherine Leydier livre son regard sur le programme PQPM qu’elle encadre à l’école depuis 2007.

PQPM : A l’aube de sa sixième année d’existence à l’ECE, c’est l’âge de raison pour cette initiative qui aide les jeunes en zones d’éducation défavorisées à préparer une entrée dans l’enseignement supérieur ?

Catherine Leydier : Oui, on constate une évolution dans le bon sens après des débuts très enthousiastes en janvier 2007 que les difficultés ont vite rattrapés. Le dispositif concerne beaucoup d’interlocuteurs qui changent d’une année à l’autre et le jonglage avec les emplois du temps est titanesque. Rien que cette année, nous avons soixante-dix élèves inscrits, lycéens et collégiens, sous la tutelle d’une quarantaine d’élèves-ingénieurs. Ce qui explique d’ailleurs que l’ECE est à la tête d’une des Cordées de la réussite (labellisation nationale pour l’égalité des chances face aux études supérieures).

PQPM : Toutes les grandes écoles affiliées au programme font les mêmes retours ?

CL : Oui, les réflexions se ressemblent. Nous échangeons tous les deux mois au moment des réunions des Gos, groupes d’ouverture sociale où institutionnels, corps professoral et associations étudiantes analysent mesures et expériences. Tous les participants, plus d’une centaine, font le même constat : on est passé d’une expérience à une vraie politique publique dont la structuration est en marche.

PQPM : Les perspectives d’avenir avec les remaniements gouvernementaux à venir ?

CL : PQPM offre une vraie ouverture socioculturelle qui dépasse les clivages politiques, je ne pense pas qu’elle souffre des mesures à venir. Son ancrage est de plus en plus marqué.

Une chance dans le supérieur

Fabrication d'un thermomètre électronique en atelier scientifique. Crédit photo : Jo Riquier.

Le programme PQPM (Pourquoi pas moi ?) de l’ECE (école d’ingénieurs généraliste et  high-tech à Paris, www.ece.fr) donne la possibilité aux lycéens scolarisés dans des établissements classés Zones d’éducation prioritaires (Zep) de poursuivre des études longues et ambitieuses, en leur redonnant confiance en eux, et ainsi faire disparaitre le phénomène d’autocensure. Le tout sous le tutorat d’élèves-ingénieurs.

Au programme, sept modules : outils et méthodologie, acquisition d’un capital culturel, techniques d’expression, codes sociaux, découverte de l’entreprise, des métiers et des filières, projet d’équipe, suivi individuel.

Ils sont mis en œuvre à travers des ateliers et des visites. Pendant les séances de tutorat étudiant, sont visés débats et actualité, échange et passions, prise de note, recherche d’information, outils de présentation orale, planification, jeu de communication, ouverture sociale et sorties culturelles Avec les intervenants extérieurs sont pointés comportement en société, techniques d’expression, visites d’entreprises, forums d’étudiants, CIO.

Programme culturel en 2011-2012 avec 14 collégiens de troisième en sus des lycéens, Violaine et Arthur comme tuteurs : 1 concert de musique classique à l’église Saint-Séverin, exposition au Petit Palais sur la Comédie Française (juste pour les collégiens), représentation du Malade imaginaire au Théâtre éphémère, rencontre en mai prochain avec un comédien de la pièce.

Programme culturel en 2010-2011 avec en sus des lycéens, 10 collégiens de troisième (10 séances dans l’année, Christine et Pierre comme tuteurs) qui ont rencontré Loïc Corbery (comédien) dans le cadre du partenariat ECE-Comédie Française.  Pour tous les élèves, représentations de L’avare de Molière,  Andromaque de Racine, Un fil à la patte de Feydeau, et Ubu Roi de Jarry, avec élaboration de critiques en atelier de communication. Où ont été par ailleurs conçues des affiches pour une campagne de pub antiplagiat.  Mais aussi visite des locaux de TF1 (studio, plateau du JT et météo…), de la rédaction de Télérama, et présence à une émission de radio de France Inter, Le Fou du roi. Sans oublier la découverte du patrimoine architectural parisien en bateau-mouche, du quartier du Marais, de Notre-Dame et du Palais de justice, la visite des archives nationales et de l’exposition « Dans les ateliers des menus plaisirs du Roi », suivie d’une rencontre avec le conservateur. Enfin, place aux galeries d’art contemporain, ainsi qu’aux musées Rodin et des Arts et métiers.

L’équipe PQPM ECE

Contact PQPM ECE : Catherine Leydier, chargée de mission Ouverture sociale, ECE, 37 quai de Grenelle, immeuble Pollux, CS 71520 Paris cedex 15, leydier@ece.fr

La relève virtuelle

Nous à l'ECE. Crédit photo : JBTV

Une nouvelle équipe prend possession de ce blog et l’alimente des expériences de PQPM ECE. Nous sommes Inès, Julie, Sandrine, Cem et Moeiz du lycée Romain Rolland à Goussainville et allons vous surprendre ! Nous vous réservons des articles palpitants et exceptionnels sur des événements et des lieux attractifs.

Les établissements partenaires

Lycée Julie Victoire Daubié (ex Romain Rolland), 9, rue Louis Massignon, 95100, Argenteuil. Proviseur : Mme Le Bras. Proviseur adjointe : Mme Le Texier (en charge du programme). CPE : Mme Maillard (référent).

Lycée Romain Rolland, 21, avenue de Montmorency, 95 190 Goussainville. Proviseur : Mme Martine Benbassa. Proviseur adjoint : M. Davasse. Référents : Melle Bourdé (prof d’anglais), M. Darchy (prof de français), Mme Latik (CPE), M. Tousch (prof de maths).

Collège Maximilien de Robespierre,1, rue Claude Bernard, 95190 Goussainville. Principal : M. de Valverde. Personnes impliquées : M. Noël (professeur de français) ; M. Gachen (CPE) .

Contact PQPM ECE : Catherine Leydier, chargée de mission Ouverture sociale, ECE, 37 quai de Grenelle, immeuble Pollux, CS 71520 Paris cedex 15, leydier@ece.fr

L’équipe PQPM

PQPM : 5 ans d’assise à l’ECE

Elèves de PQPM ECE. Crédit photo : D.R.

PQPM est né en janvier 2007, en partenariat avec le lycée Romain Rolland d’Argenteuil, 14 élèves de seconde, et 12 tuteurs de l’ECE. A la rentrée 2008, 8 autres élèves de Goussainville rejoignent l’aventure. Durant l’année 2008-2009, ce sont 45 élèves de la seconde à la terminale qui s’inscrivent au programme, malgré plusieurs abandons à chaque changement de classe. A la rentrée 2010 sont arrivés 10 élèves de troisième du collège Robespierre de Goussainville. Cette année, 10 élèves de terminale, tous de Goussainville, 22 élèves de première, dont  10 de Goussainville et 12 d’Argenteuil, 26 élèves de seconde dont 18 de Goussainville et 8 d’Argenteuil,  reprennent la route. A ces lycéens s’ajoutent 14  élèves de troisième, du collège Robespierre. Une cinquantaine de tuteurs encadrent ces 72 jeunes de Zep pris en charge par l’ECE.

Tuteurs de PQPM ECE. Crédit photo : D.R.

L’équipe PQPM ECE

Contact PQPM ECE : Catherine Leydier, chargée de mission Ouverture sociale, ECE, 37 quai de Grenelle, immeuble Pollux, CS 71520 Paris cedex 15, leydier@ece.fr